Filets de Dinde Citron Beldi et Arome Maggi

dinde citron brldi Arome Maggi

L’Arôme Saveur Maggi c’est la petite bouteille magique qui trône dans de nombreuses cuisines, mais comme tout élixir un peu mystérieux, on oublie de l’utiliser… et pourtant !

Je vous propose aujourd’hui une recette savoureuse qui a régalé notre table en ces jours de chaleur : quelques filets de dinde, des citrons Beldi et une touche d’Arôme Saveur.

En effet, je participe à un concours de recettes organisé par Maggi autour de l’Arome Saveur, avec plusieurs blogueurs. Si les idées vous manquent, courez sur le blog des Astucieuses pour d’autres recettes rapides et faciles à vivre !

#GlossaireCulinaire : Les citrons Beldi sont une spécialité du pourtour méditerranéen, des citrons – souvent bergamote – confits au sel : une conserve précieuse aux couleurs du soleil !

Ingrédients (pour 4 personnes)

  • 4 filets de dinde
  • 1 petit oignon blanc frais et son vert
  • 6 citrons Beldi (on les trouve en général au rayon épicerie orientale)
  • 6 cuillères à café d’Arome Maggi
  • 2 cuillères  d’huile d’olive
  • quelques tours de poivre

Découper les filets de dinde en lanières assez large

Découper les citrons en 4 et détailler l’oignon blanc et son vert

Faire revenir l’oignon dans une cuillère d’huile d’olive , dès qu’il est transparent, le réserver

Utiliser la même poêle pour faire revenir la dinde à feu vif avec un peu d’huile, rajouter les morceaux de citron

Dinde poêle Arome Citron Beld

Mettre l’Arome quand les filets commencent à se colorer et qu’il faut les retourner, rajouter l’oignon

Bien mélanger, poivrer quelque peu, il n’est pas nécessaire de saler car les citrons le sont largement assez.

Servir avec une belle salade de roquette assaisonnée : le déjeuner est prêt !

@bientôt

 

Publicités

#Veggister un jour, #Veggister toujours (Concours Inside)

Veggister Concours Rossinis Girl

Vous avez sûrement remarqué, si vous me suivez sur les réseaux sociaux (Twitter et Instagram) que j’apprécie de partager avec vous mes paniers garnis de légumes au gré de mes pérégrinations sur les marchés parisiens.
Que ce soit sur le marché Raspail (en semaine), chez Joël Thiébaut (trop rarement) ou sur les marchés bretons et varois de mes vacances, j’ai toujours aimé regarder, humer les étals colorés et acquérir quelques beaux spécimens.
C’est pour moi un moment privilégié de penser à une recette, d’imaginer un assemblage savoureux et accessoirement d’organiser le contenu de nos assiettes pour les jours suivants.

Le mouvement Veggister était donc fait pour moi…

Veggister c’est une nouvelle façon de voir et d’appréhender son panier de légumes qui nous est proposée par Florette (vous savez les paquets tout frais et très pratiques qui nous permettent en quelques minutes d’improviser un repas sain et gourmand…) : fraîcheur, fantaisie et couleur !

photo-1

Aussi, je propose à cinq d’entre vous de gagner le lot suivant : un Tee-shirt & un cabas.

Pour participer, c’est simple, il suffit de :

  • donner en commentaire de cet article, le nom de votre légume préféré,
  • d’être résident en France métropolitaine
  • de suivre @Florette_France
  • et de me suivre @FlorenceMKoenig

Vous avez jusqu’au 14 juillet minuit…

Merci à tous & Be Veggister 😉

NB : pour augmenter vos chances, vous pouvez aussi concourir sur des blogs amis et #Veggister : Johanna, Marine, Aurélie, Marie et Cricri

L’AOP Fromage de Langres, celui qui se creuse

IMG_0766
Chers Lecteurs,
Je vous ai un peu abandonné ces derniers mois mais comme les hirondelles et le Printemps, voici le retour de Rossini’s Girl !
Aujourd’hui je vous reparle de mon fromage préféré L’AOP Fromage de Langres dont je vous avais déjà parlé ici.

En effet, j’ai eu la chance de partir en contrées langroises ces dernières semaines ; l’occasion pour moi de mener l’enquête mais surtout de rapporter quelques beaux spécimens de ce merveilleux fromage…

Que faut-il savoir ?

C’est un fromage à pâte croûte lavée, au lait de vache, qui a la particularité de ne pas être retourné ; cette caractéristique est à l’origine de la fontaine unique située sur le haut de sa robe : on dit qu’il se creuse !

Sa couleur : une robe orangée qui se fonce selon le degré de maturité avec un coeur blanc bien caché

Sa texture : crémeuse qui devient presque coulante quand la maturation est à son maximum

Son goût : un savant mélange entre le Chaource et l’Epoisse mais ne vous y trompez pas, contrairement à ce que l’on pense, il n’est pas fort, il a du caractère – sinon c’est qu’il est ammoniaqué et donc trop vieux…

Son terroir : bien défini dans un triangle situé entre Langres, Chaumont, les Vosges et 4 villages de la Côte d’Or). Il bénéficie d’une AOC depuis 1991 et de son AOP depuis 2012

Sa fabrication : Il est fabriqué par seulement trois producteurs dont l’un d’eux est producteur-fermier (au lait cru)

Il s’en produit 530 tonnes environ par an, autant vous dire très peu… c’est donc un fromage de connoisseurs !

Ayant rapporté quelques exemplaires du Pays Langrois, j’ai convié quelques copines (Anna, Birgit, Valérie) à imaginer quelques recettes originales.

Anna nous accueillait chez elle et nous avons passé une après-midi savoureuse et créative !

IMG_0789

Je vous invite à découvrir nos recettes chez Valérie, avec les Cromesquis Langres-Escargot (le terroir toujours le terroir), et la salade de Puntarelle et Ugly accompagné de tartines gratinées de Langres chez Birgit !

Mais nous aurions pu imaginer bien d’autres associations…

Si vous voulez d’autres infos, n’hésitez pas à vous rendre sur le site de l’AOP ici.

Et vous avez-vous déjà goûté au Fromage de Langres ?

@ bientôt

NB : mon préféré est celui de Nicole Barthélémy (51 rue de Grenelle Paris 7ème). J’aime bien également celui de Charles à la Fermerie, dont je vous ai déjà parlé…

IMG_0788

 

La saison des figues I – La Salade Sexy

Les jolies figues ont fait leur apparition sur les étals de nos marchés, je vous propose donc une recette rapide et très goûtue à essayer sans plus tarder : la Salade Sexy !

Cette délicieuse salade m’a été inspirée par Monsieur Vincent B. habitant à Paris, et a fait l’objet d’un #MMJM (Mercredi Midi J’ai Mangé) sur Twitter la semaine dernière. Ce jeu de tweets et de photos culinaires a été initié voilà quelques mois par Guillaume Long, illustrateur et fou de cuisine au talent indéniable que je vous invite à retrouver ici sur lemonde.fr.

Ingrédients (pour 3-4 personnes) :
– 1 coeur de laitue ou 1 petite sucrine ou 2 belles poignées de mesclun
– 3-4 figues bien parfumées : pour ma part j’ai pris des violettes mais j’aime beaucoup les vertes… le goût de leur coeur rosé est très délicat au palais
– 2 petits oignons rouges ou 2 échalotes, frais si possible…
– 2 boules de mozzarella (plutôt di Buffala, c’est meilleur…) que vous pouvez remplacer par de la burrata comme suggéré par @ioster
– 1 petite botte de ciboulette
– 1 c. à s. de balsamique, 2 c. à s. de vinaigre de framboise, 5 c. à s d’huile d’olive, sel, poivre du moulin

Détailler la salade en petites feuilles et découper les oignons rouges/échalotes en fines rondelles, les réserver.

Trancher les figues et la mozzarella et ciseler la ciboulette.

Mettre la salade dans le saladier, l’assaisonner.

Rajouter les oignons, puis les tranches de mozzarella et les recouvrir des figues.

Parsemer de ciboulette et bien poivrer encore.

Présenter à table telle quelle et ne la mélanger qu’à ce moment-là si vous voulez qu’elle garde toute sa fraîcheur à l’oeil nu…

Cette salade peut très bien faire l’objet d’un plat complet si vous la proposez avec quelques tranches d’un bon jambon cru transalpin.

@ très bientôt

PS : vous aurez bien compris pour ceux qui pratique la langue de Rossini pourquoi elle est si sexy ma salade…

#testfood du Week End : Les Croustines de Poulet par #Maggi

En mai, invitée par Requia et les Astucieuses de Maggi, en tant que blogueuse, j’ai participé à un atelier organisé par la célèbre marque à Paris. Grâce à Bergeou qui m’avait conviée dans son équipe italienne, j’ai partagé avec d’autres blogueurs un excellent moment de gourmandise. Nous y avons préparé des saltimbocca, des crostini de fèves et un risotto printanier… (les recettes disponibles sur le site des Astucieuses).

Quelle surprise donc, quelques semaines plus tard quand j’ai découvert à mon retour de vacances une nouveauté que j’ai testé ce week-end avec les Loulous : Les Croustines de Poulet.

Ces préparations pour émincés de poulet existe en 2 variantes : Barbecue et Tomates-Basilic et vous permettent de préparer des nuggets en un rien de temps.

Comme vous le savez, je ne suis pas une grande habituée des préparations toutes faites (j’ai toujours peur que cela soit plein de trucs bizarres…) mais là j’ai été agréablement surprise :

1) C’est facile à préparer, idéal pour un déjeuner de week-end en famille. On découpe le poulet en morceaux de taille moyenne, un petit bain dans un oeuf battu et un autre dans la préparation et hop au four pour 20 min ;

2) C’est ludique, et les enfants sont ravis de déguster des nuggets comme chez Bip! et vous n’êtes pas obligés de les accompagner de frites… en ce qui nous concerne, j’ai complété d’une purée maison et de tomates cerises ;

3) C’est bon et pas gras (exit l’huile pour une panure classique) , même si j’ai regretté qu’il n’y ait pas une saveur plus simple pour les enfants…

En conclusion, ce n’est pas un produit que je vais utiliser toutes les semaines, mais c’est un élément intéressant de « la cuisine du placard » et il est très pratique en cas d’urgence culinaire avec les enfants !

@Très vite,

L’Anchoïade de Font-Mourier

Lorsque nous passons nos vacances dans le Var avec ma belle-famille, nous avons de nombreux rituels et bien entendu culinaires… Je vous ai déjà parlé de la Tarte Tropézienne, je pourrais évoquer les escalopes milanese d’une certaine plage… mais aujourd’hui j’ai décidé de vous livrer un secret bien gardé : celui de la recette des poivrons-anchoïade de ma belle-mère que celle-ci avait découverte il y a bien longtemps dans une fiche recettes Elle (je pense que la recette originale est celle-ci).

Pour le déjeuner, nous privilégions les plats frais, colorés et froids ; l’anchoïade a souvent sa place sur notre table face à la pinède.

Des recettes d’anchoïades, il y en a autant que de pins dans le Var mais je trouve celle-ci équilibré et point trop écoeurante, ce qui peut-etre le cas dans certaines préparations qui contiennent de la mayonnaise. Comme son nom l’indique, l’anchoïade est une préparation provençale à base d’anchois qui se déguste accompagnée de poivrons, de légumes crus (carottes etc.) ou bien encore d’oeuf dur si vous voulez en faire un plat complet.

Ingrédients (pour 4-5 personnes) :

– 2 bocaux d’anchois au sel (250g environ) : attention surtout AU SEL ! Sinon, ce n’est pas la peine de continuer…
– 3-4 belles gousses d’ail
– 2 dl d’huile d’olive (à ajuster selon la quantité finale d’anchois après dessalage) + 2 c. à s. pour les poivrons
– 1 voire 2 c. à s. de vinaigre ou bien 1 c. à c. de câpres
– 1 feuille de laurier
– du poivre du moulin
 

Le matin même ou la veille, faire dessaler les anchois à grandes eaux et en renouvelant l’eau régulièrement pendant au moins deux heures.

Pendant ce temps, faire griller les poivrons rouges au four jusqu’à ce que la peau commence à roussir (environ 10 bonnes minutes par face).

Puis les mettre pendant au moins une demie heure dans un sac bien fermé hermétiquement (type congélation).

Après ce dessalage minutieux, mettre dans le bol du robot, les anchois, les gousses d’ail dégermées et pelées, le vinaigre ou les câpres, le poivre, le laurier, et l’huile d’olive à hauteur.

Mixer le mélange finement.

Peler les poivrons de leur peau, les détailler en lanières et les mettre dans une terrine en les recouvrant d’huile d’olive.

Mettre l’anchoïade et les poivrons au frais pour au moins une heure.

Servir avec du pain grillé.

@ Bientôt

20120822-151724.jpg