L’Anchoïade de Font-Mourier

Lorsque nous passons nos vacances dans le Var avec ma belle-famille, nous avons de nombreux rituels et bien entendu culinaires… Je vous ai déjà parlé de la Tarte Tropézienne, je pourrais évoquer les escalopes milanese d’une certaine plage… mais aujourd’hui j’ai décidé de vous livrer un secret bien gardé : celui de la recette des poivrons-anchoïade de ma belle-mère que celle-ci avait découverte il y a bien longtemps dans une fiche recettes Elle (je pense que la recette originale est celle-ci).

Pour le déjeuner, nous privilégions les plats frais, colorés et froids ; l’anchoïade a souvent sa place sur notre table face à la pinède.

Des recettes d’anchoïades, il y en a autant que de pins dans le Var mais je trouve celle-ci équilibré et point trop écoeurante, ce qui peut-etre le cas dans certaines préparations qui contiennent de la mayonnaise. Comme son nom l’indique, l’anchoïade est une préparation provençale à base d’anchois qui se déguste accompagnée de poivrons, de légumes crus (carottes etc.) ou bien encore d’oeuf dur si vous voulez en faire un plat complet.

Ingrédients (pour 4-5 personnes) :

– 2 bocaux d’anchois au sel (250g environ) : attention surtout AU SEL ! Sinon, ce n’est pas la peine de continuer…
– 3-4 belles gousses d’ail
– 2 dl d’huile d’olive (à ajuster selon la quantité finale d’anchois après dessalage) + 2 c. à s. pour les poivrons
– 1 voire 2 c. à s. de vinaigre ou bien 1 c. à c. de câpres
– 1 feuille de laurier
– du poivre du moulin
 

Le matin même ou la veille, faire dessaler les anchois à grandes eaux et en renouvelant l’eau régulièrement pendant au moins deux heures.

Pendant ce temps, faire griller les poivrons rouges au four jusqu’à ce que la peau commence à roussir (environ 10 bonnes minutes par face).

Puis les mettre pendant au moins une demie heure dans un sac bien fermé hermétiquement (type congélation).

Après ce dessalage minutieux, mettre dans le bol du robot, les anchois, les gousses d’ail dégermées et pelées, le vinaigre ou les câpres, le poivre, le laurier, et l’huile d’olive à hauteur.

Mixer le mélange finement.

Peler les poivrons de leur peau, les détailler en lanières et les mettre dans une terrine en les recouvrant d’huile d’olive.

Mettre l’anchoïade et les poivrons au frais pour au moins une heure.

Servir avec du pain grillé.

@ Bientôt

20120822-151724.jpg

Publicités

4 réflexions au sujet de « L’Anchoïade de Font-Mourier »

  1. Il doit bien y avoir une recette d’anchoïade par famille de Marseille à Nice. Perso l’option anchois (au sel bien sûr) + figues séchées dans sauce très fluide tiède est ma préférée, une question d’habitude.
    Il y a quelques variations « académiquement » acceptables dans la bible de la cuisine provençale « La cuisinière provençale » de JP Reboul chez Tucassel, parfois les versions magazine sont simplifiées ou adaptées au palais du Nord de la Loire.
    En parlant de palais délicats, je mets aussi des cébettes fraîches en saison, attention, pour aventuriers uniquement!
    Besos

  2. Ping : Orecchiete aux moules et leur basilic | Rossini's Girl

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s